Comment marche "vraiment" une voiture Waymo/Google autonome ?

L'intelligence artificielle, ce n'est pas magique

On trouve beaucoup de littérature concernant les défenseurs et pourfendeurs des véhicules autonomes.
Les uns vantent sa sécurité, les autres dénoncent sa sorcellerie.

Les incatations nourrissent le buzz mais pas le savoir.

Si nous devons tous, un jour ou l'autre, monter dans un véhicule autonome, nous avons besoin d'un peu plus que des enthousiasmants décrets de confiance ou des perspectives catastrophistes.

Nous sommes donc allés chercher à la source et nous avons trouvé un rapport de sécurité directement issu de chez Waymo/Google.

Ce rapport apporte un peu de transparence et de clarté à un sujet qui tourne beaucoup en boucle autours de commentaires ayant peu de valeur ajoutée.
Chez kindrobot, notre priorité est la transmission de l'information pertinente. La voilà donc.

La sécurité comme pierre angulaire

Il est évidemment question de sécurité en majeure partie.
En résumé, le rapport parle de :

  • Un système bati au départ autour de la sécurité
  • Comment la voiture fonctionne-t-elle ?
  • Les procédures de test et de validation
  • Interagir en sécurité avec le public

Il aborde également des thèmes plus précis et intéressants comme :

  • La validation des capacités, étape par étape, dans des conditions spécifiques - Page 16
  • La redondance des systèmes critiques - Page 17
  • Les enregistreurs de bord, (ie. les "boites noires") - Page 17
  • Le mesures contre les hackers / La cybersécurité - Page 18

Nous vous laissons en prendre connaissance directement : On the road to fully self-driving

Nous vous conseillons de le lire. Il peut être lu facilement (en anglais) par un public non technicien.